Commentaires : 6
  • #6

    Nathalie (samedi, 08 février 2014 00:06)

    Merci pour ce magnifique Oreste donné au TNN ! Je ne suis pas une adepte de ce genre de theatre qui m'est assez hermétique, mais cette fois j'en sors estomaquée ... Les acteurs sont tellement humains ... que de texte ! .... rendu accessible a tous grace a la magie de la mise en scène et l'excellence des acteurs ... La fin de la pièce est epoustouflante .... J'en suis encore sidérée . Un grand MERCI ...

  • #5

    Irène (samedi, 18 février 2012 14:48)

    Electre m'a littéralement bouleversé.
    (...)
    leurs façons d'utiliser leurs mains, d'utiliser le public, de s'appuyer les uns sur les autres, sans jamais oublier ce qu'ils avaient à dire.
    Ca fait réellement du bien de voir enfin une tragédie jouée par le ventre et plus par la tête. (...)
    En sortant de chacune des deux représentations j'ai eu envie de pleurer, de taper, de crier... C'est bien la première fois que je vois une tragédie, et même simplement une pièce, en me reconnaissant en chacun des personnages.
    J'ai eu des frissons à chaque goutte d'eau qu' "Electre" se versait dessus, à chaque objet qu'elle lançait, à chaque regard que "Clytemnestre" lui portait, à chaque fois que le nom d'Agamemnon apparaissait.(...)
    Et je ne parle pas du meurtre de Clytemnestre, je n'ai pas de mot assez puissants.
    (...)
    Tu m'as mis une claque.
    Merci pour tout

  • #4

    cédric (samedi, 18 février 2012 14:46)

    Bonjour,
    je tiens tout d'abord à vous remercier de m'avoir permi d'assister au filage le mardi. Suite à l'annulation de maison de poupée j'ai pu assister à une autre repésentation de la pièce.
    Un second merci pour votre mise en scène (...)
    Votre mise en scène est superbe et vos trouvailles parfois de vrais coups de poing. Je pense à la réplique d'Electre : "le temps... Voilà ce qu'il a fait de moi, le temps"... L'idéee que le personnage s'asperge d'eau et de café à ce moment là. Notre attente de sa réplique (qui aurait pu être encore plus long) J'ai reçu une vraie claque dans la gueule !
    Merci !

    Vous féliciterez vos comédiens. Je sais la difficulté de dire ces textes.(...)Pendant Electre, j'avais envie de mourir pendant et vivre après. Je pense que c'est ce qui fait la différence entre l'industrie du spectacle et l'art.

    Encore merci, et, j'insiste, remerciez vos comédiens. Electre est en moi pour longtemps.

  • #3

    Angéline (samedi, 18 février 2012 14:42)


    Je voulais vous remercier pour m'avoir permi de voir DEUX fois Electre. Vous avez monté cette pièce avec beaucoup de talent et de beauté. Moi qui été fan de la mythologie grecque, vous m'en avez donné encore plus, et vous m'avez montré que je peux aller encore plus loin dans la profondeur de ces textes, et que leur écriture est très profonde. Les comédiens ont eu une tel présence que je n'ai aucun mot pour exprimer ce que je ressent, je tiens à vous dire qu'au filage j'ai, pour la première fois, pleuré au théâtre. Clytemnestre Oreste et Electre se faisant un calîn c'était juste fort, puissant, magnifique.. je ne sais pas comment le dire. Dans tout les cas je tiens à vous remercier de cet agréable moment que vous m'avez donné.

  • #2

    ... (samedi, 18 février 2012 14:36)

    Adresse E-Mail: mdel06@...

    Message: j'ai assisté à Nice à une représentation de votre Electre: une excellente adaptation,servie par votre mise en scène, inventive mais toujours cohérente, et des comédiens habités par leurs rôles: ils savent "dire" un texte, ce qui devient rare à notre époque bredouillante; partagez avec toute l'équipe les félicitations d'une spectatrice enthousiaste, l'ensemble de la salle semblait d'ailleurs du même avis!
    Michèle

  • #1

    letact (lundi, 07 février 2011 12:52)

    letact (lundi, 07 février 2011 12:13)

    Adresse E-Mail: laurazimmerer@...

    Message: je rentre de FROUARD ce 4 Fevrier 2011 et ma tête est encore dans ELECTRE
    Cyrielle Joue divinement bien , elle m'a transportée , elle se donne avec sincérité et je l ai trouvée époustouflante
    c est une bonne manière de faire aimer les tragédies (j'étais accompagnée de mon fils de 11 ans qui s'est pris au jeu)
    le son peut-être un peu fort par passage masquait un peu les voix
    cordialement