ACTUALITES


Et quoi, il faut bien vivre ! (titre provisoire)

Prochaine création du TAC.Théâtre - 2024

Pour cette nouvelle création, c’est ce désir furieux de refaire le monde qui agite notre petite troupe d’acteurs. Nous avons imaginé une toute fin de soirée, à peine quelques heures avant que le soleil ne se lève sur un jour nouveau; il en reste quelques uns qui ne peuvent pas dormir, agités par ce besoin impérieux de repousser les limites de la nuit, mûs par la nécessité de comprendre ce qui ne marche pas afin d’en tirer des leçons éclairantes pour l’avenir. Comme pris par l’urgence de réparer l’état du monde avant que celui-ci ne se réveille, ils parlent, tentent de se comprendre, de s’entendre, échafaudent les théories les plus fumeuses et les plus improbables, s’écharpent, se réconcilient, boivent, chantent, dansent, rient, pleurent..

Une écriture originale de Cyril Cotinaut à partir de travaux collectifs d'acteurs
Coproductions : La Machinerie - Scène Conventionnée d'Homécourt, Théâtre d'Aurillac - Scène Conventionnée Art et Créations (en recherche d'autres partenaires coproducteurs)
Accueils en résidence et soutien financier : Dispositif La Fabrique Mimont-Cannes / Dispositif des résidences accompagnées de l'Entre-Pont / Le 11. Avignon
Distribution : en cours
Production/Diffusion : Rachel Verdonck - REALIZ
Aides à la création envisagées : DRAC PACA / REGION SUD / Ville de Nice


AndromaK

Laboratoires avec les élèves de l'école Kourtrajmé - Montfermeil

Depuis 2021, Cyril Cotinaut travaille avec l'école de formation Kourtrajmé, à Montfermeil, fondée par Ladj Ly et dirigée par Ludivine Sagnier et Sébastien Davis. Il intervient auprès des éléves autour d'Andromaque de Jean Racine.
Bientôt des images, à suivre...


La tragédie antique - avec le Festival d'Avignon

Laboratoires avec les élèves du lycée Mistral

14 décembre 2022 - 11.Avignon

Cette saison, Cyril Cotinaut est intervenant auprès des élèves en option théâtre du lycée Mistral d'Avignon, en partenariat avec le Festival d'Avignon. Présentation des travaux des élèves autour de la tragédie antique le 14 décembre au 11. à Avignon.


Le consentement

Mise en scène Sébastien Davis d'après le livre de Vanessa Springora

Cyril Cotinaut est collaborateur artistique sur ce projet.

du 03 au 08 octobre 2022 - Théâtre Le Liberté - Toulon

du 21 au 30 novembre 2022 - Théâtre de la Ville - Paris
du 14 au 16 décembre 2022 - Théâtre du Château Rouge - Annemasse
du 4 au 7 janvier 2023 - Théâtre de la Croix Rousse - Lyon

D'après le texte de Vanessa Springora
Production :
Sorcières et Cie
Coproductions : Châteauvallon-Liberté, Scène Nationale de Toulon / Théâtre de la Ville - Paris / Château Rouge - Scène Conventionnée d'Annemasse
Distribution : Ludivine Sagnier (jeu) / Pierre Belleville (batterie)
Création musicale : Dan Lévy
Scénographie : Alwyne de Dardel
Assitanat à la scénographie : Sabine Rolland
Assistanat à la mise en scène : Dayana Bellini
Lumières : Rémi Nicolas
Régie générale : Julien Alenda
Régie son : Warren Dongué
Directrice de production : Véronique Felenbok
Chargée de production : Aliénor Suet
Presse : Olivier Saksik

Accueils en résidence : Théâtre le Liberté - Toulon
Avec le soutien de : Adami Déclencheur projet théâtre / SPEDIDAM / École Kourtrajmé


Célestez-moi - Les enfants des Ninetie's

Projet original théâtral et musical de Stephen Di Tordo

25 et 26 janvier 2023 - TNN - CDN Côte d'Azur (ICONIC) - 20h

Mise en scène : Cyril Cotinaut
Avec : Stephen Di Tordo (musique et jeu)
Coproduction : Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d'Azur
Soutiens : 11. Avignon / Théâtre El Duence - Ivry

 

Que sont devenus les enfants des Ninetie’s ?
Ces jeunes adultes égarés dans un monde qui a parfois perdu tous leurs vœux. Ces enfants pour qui le bitume de la cour de récré a un cœur qui frappe et qui résonne encore dans leurs mémoires lointaines. Cette génération à qui on a confié une dernière fois la sensibilité des anges, la tendresse de la lenteur et le goût des autres. C’est de ceux-là que je veux parler aujourd’hui. C’est à ces enfants intuitifs et sensibles que je veux chanter une fois encore l’ivresse de la jeunesse. Et parce que les fêlures sont communes malgré les époques, c’est à tous les enfants que j’adresse ces quelques notes. Lorsque le poids des mots ne trouve plus sa pesanteur, ensevelie par le bruit du monde, il reste à Lou, Céleste et Sham la force de la mélodie. Stephen Di Tordo